Skip to main content

Pososhok en Force!

Pososhok est un groupe qui mélange les sons sud-africains avec ceux du reste de l’Afrique et du monde entier. Les chansons sont en zulu et en bafia (langue camerounaise) mais aussi en français et anglais. Le spectacle est porté par la voix et la présence d’une chanteuse généreuse et énergique : Estelle Baroung Hughes.

Le groupe Pososhok en Force! (Photo: Pososhok)

Le groupe Pososhok est né en 1997 sur la scéne étudiante de Montpellier. Fondé par Conrad Hughes, guitariste, chanteur et auteur-compositeur originaire de Johannesburg, la formation décide de se donner un nom étrange et de se constituer une identité musicale fortement influencée par l'Afrique du Sud.

Les autres membres du groupe viennent alors du Cameroun (Estelle), des Comores (Idriss Mlanao) et de la France. Chacun apporte le son de ses origines et cela donne une musique colorée et engagée qui symbolise l'ouverture qui s'initie tout doucement au pays de Nelson Mandela.

Certaines chansons de Pososhok trés appreciées du pubic, comme 'Le train' ou 'Siti Hum' expriment avec force l'idée d'une Afrique enfin unie et délivrée de la guerre.

Le projet musical de Pososhok est marqué par ce message mais il est aussi mu par la recherche d'une harmonie originale entre les voix de Conrad et d'Estelle. Et puis, il y a bien sur la rencontre créative entre le jazz, le rock et la musique Africaine.

Estelle, elle danse ... (Photo: Pososhok)
Tres vite, le groupe Pososhok s'impose sur la scène Heraultaise et Languedocienne. Ils sont remarques par 'Avec Prod' qui leur offre l'opportunité d'un premier album. Ce sera 'Odyssey', un voyage musical chaleureux et versatile à découvrir sur Myspace.

Pososhok a fait bien du chemin depuis. Entre concerts et festivals, il y a eu des moments extraordinaires comme la rencontre avec Salif Keita au Zénith de Montpellier, les deux ans passés en Inde ou les tournées en Europe.

Aujourd'hui, Pososhok est une formation musicalement mature mais toujours fraiche et aventureuse. Estelle, au chant joue sur un registre afro-funky qui ne manque jamais d'electriser le public. Et elle danse ...

A la guitare, Conrad fait parler ses influences rock et classique. La section rythme, c'est Erick Seffar et Quentin Rochas qui la tiennent avec un son moderne et créatif. Dans leur nouveau spectacle, le group revient avec un son plus pop, des mélodies entrainantes et des rythmes encore plus candencés

(Source: Pososhok)

Popular posts from this blog

March 8 is a special day for millenniums too

Over 100 years later, one may ask whether the celebration of the International Women's Day is still relevant today? The responses you will read below are those of four millenniums and W&A supporters. They have agreed to share their opinions with you and to explain what this special day means to them.
"The celebration of the International Women's Day is still relevant because women are still struggling to reach the gender equality. As a young African women, I can say with confidence that male dominance is still obvious in our societies. Understanding the reason behind March 8th is important for women.

Two American graduate students raise funds for South African students with The Project Ubuntu

Inspired by their recent summer study abroad program in South Africa, Elizabeth Patterson and Amber Lodman made the decision to create The Ubuntu Project upon their return to their home country, the United States of America.  The Project Ubuntu is a grassroots fundraising effort to help students of the Bachana Mockwena and Reinotswe special schools in South Africa.  Elizabeth Patterson and Amber Lodman, the two founders of the Project Ubuntu, started the fundraiser with the aim of providing funds for infrastructure building as well as dinning halls for meals. This summer of 2013, they both went to South Africa to study education and social reform.

Five powerful African women

Forbes has just released the official list of the world's 100 most powerful women of 2013. I am not sure which criteria Forbes experts used. Based on the list, they have probably included criteria such financial or diplomatic influence. However, I was disappointed to notice the insignificant representation of African women on the list. This may be partly explained by the background of those in charge of the selection.

Your opinion matters/ Votre opinion compte

What do you think of my articles? Do you have any ideas? If yes, please write a comment or contact me!

Que pensez-vous de mes articles? Avez-vous des idées? Si oui, laissez un commentaire ou contactez-moi!

Total Pageviews