Skip to main content

Les Femen ou Des femmes qui se déchaînent

Les FEMEN est un mouvement féministe composé de femmes qui manifestent dans les quatre coins du monde, de manière atypique. Les Femen, seraient-elles des féministes d'un genre nouveau?

Les Femen ne sourient pas. Elles attaquent. (Caroline Fourest)


Leur tenue de combat vous laissera probablement perplexe, comme le décrit la journaliste essayiste Caroline Fourest
A première vue, c'est vrai, les Femen ressemblent à un fantasme masculin: blondes, sexy et seins nus. Ce regard est trompeur, voir biaisé par nos propres clichés. D'abord , les Femen ne sont pas toutes blondes ni minces ... Meme si certaines viennent d'Ukraine, ou le mouvement est né, et même si leur mode d'action attire en priorité des femmes à l'aise avec leur corps, même sans  T-shirt.
Ces femmes en colère se révoltent contre tous symboles du patriacat, d'après Fourest. Ainsi, les authorités religieuses, politiques et législatives sont pris d'assaut par les Femen, dès que l'opportunité se présente. En France, les Femen ont pertubé le défilé de l'extrême droite.  

Les actions des Femen ne les attirent pas que des partisanes. Mikhail Gamandiv-Egorov exprime clairement son mécontentement, après que les Femen aient attaque l'Archeveque de l'archidiocese de Malines-Bruxelles, Andre Joseph Leonard, lors d'une conférence à l'Université Libre de Bruxelles. D'après Gamandiv-Egorove, les Femen l'ont aspergées d'eau  bénite avec des statuettes en plastique en forme de Vierge Marie.
L'organisation dont le but est soi-disant de "défendre" les droits des femmes et dont le nom est FEMEN prouve une fois de plus par ses actions que leur "lutte" n'a rien a voir avec les droits des femmes qu'elles sont censées défendre.

Les Femen, seraient-elles des féministes d'un genre nouveau? Pas si vite. Selon JolPress, les Africaines ont utilisé ce mode de protestation bien avant les Femen.  A la fin des années 1930, des milliers de femmes du Nigéria de l' Abeokuta Women's Union se sont revoltées contre la puissance coloniale britannique en se dénudant lors des grandes manifestations.


Il est important de comprendre le contexte culturel de cette action. Traditionnellement, la mère est une figure vénerée. Par conséquent, l'acte ou la simple menace de se déshabiller, souvent associé(e) à la malédiction,  a pour but d'humilier les hommes au pouvoir. 
Les moeurs selon lesquels les hommes sont les protecteurs et les "tuteurs" du corps des femmens rendent tabou le dévoilement du corps de la femme, et donne un pouvoir spécifique à ce mode de protestation. 
Nadère Bouazza rapporte qu'en avril 2012, des femmes ougandaises se sont revoltées en soutiens-gorges pour dénoncer l'arrestation musclée d'une opposante politique très active dans le pays.

A l'exemple des Femen, la jeune Tunisienne Amina Tyler a mis sur sa poitrine nue: "Mon corps m'appartient et il n'est l'honneur de personne."  Elle a été condamnée à 150 euros d'amende et risque la prison pour atteinte aux bonnes moeurs.  La co-fondatrice de Femen s'exprime dans la vidéo ci-dessous. 

Face à ce mouvement qui prend l'ampleur, il est peut-être temps de questionner si le mode d'action des Femen à savoir, dévoiler leur poitrine tout en y écrivant des slogans. Est-il est nécessaire, sinon effectif  pour l'avancement  des droits des femmes?





(Photo via )

Popular posts from this blog

March 8 is a special day for millenniums too

Over 100 years later, one may ask whether the celebration of the International Women's Day is still relevant today? The responses you will read below are those of four millenniums and W&A supporters. They have agreed to share their opinions with you and to explain what this special day means to them.
"The celebration of the International Women's Day is still relevant because women are still struggling to reach the gender equality. As a young African women, I can say with confidence that male dominance is still obvious in our societies. Understanding the reason behind March 8th is important for women.

Two American graduate students raise funds for South African students with The Project Ubuntu

Inspired by their recent summer study abroad program in South Africa, Elizabeth Patterson and Amber Lodman made the decision to create The Ubuntu Project upon their return to their home country, the United States of America.  The Project Ubuntu is a grassroots fundraising effort to help students of the Bachana Mockwena and Reinotswe special schools in South Africa.  Elizabeth Patterson and Amber Lodman, the two founders of the Project Ubuntu, started the fundraiser with the aim of providing funds for infrastructure building as well as dinning halls for meals. This summer of 2013, they both went to South Africa to study education and social reform.

Five powerful African women

Forbes has just released the official list of the world's 100 most powerful women of 2013. I am not sure which criteria Forbes experts used. Based on the list, they have probably included criteria such financial or diplomatic influence. However, I was disappointed to notice the insignificant representation of African women on the list. This may be partly explained by the background of those in charge of the selection.