Search This Blog

Translate

Monday, September 23, 2013

Félicité Dona Gbeyihin du Bénin devient millionnaire en vendant des chips

Inutile d’avoir les plus gros diplômes du monde pour avoir des idées de génie. Pour nous le prouver, Félicité Dona Gbeyihin qui  n’a reçu aucune formation en pâtisserie autre que l’héritage culturel culinaire transmis de la mère aux filles en Afrique.

La millionnaire Félicité Dona Gbeyihin du Bénin.  (Photo: Gounna.com)
Encore moins une autre formation intellectuelle, pourtant elle maintient son entreprise agro-alimentaire depuis 20 ans. Et mieux qu’une entreprise pour devenir une femme riche, les fonds générés par l’entreprise servent à l’éducation de ces enfants et au bien être de sa famille. Famille qui est aussi  son service commerciale et marketing.

Au premier trimestre de l’année 2013, la capacité de production de la micro-industrie est passée de 400 à 2000 produits par jour pour un chiffre d’affaire de 2200 dollars le mois soit 1,1million de franc Cfa.

Shalom comme elle a nommé son entreprise commercialise aujourd’hui trois(3) gammes de produits tels que le pâté haché, l’arachide grillée et les chems beurré. L’entreprise travaille 10h par jour avec une équipe de 7 personnes.

 « Pour moi, c’est la santé qui compte et pas seulement la vente » exclame Félicité Dona Gbeyihin  épouse Anato pour justifier pourquoi elle n’utilise pas des boites de conserve dans sa production.

Shalom ambitionne couvrir d’ici quelques mois tout le territoire national du Bénin mais est d’abord limitée par son personnel qu’elle compte agrandir.